Imaginer, connaître, exploiter, de l'Antiquité à 1600
31 mai-3 juin 2017 Cerisy-la-Salle (France)
Jeudi 1
L’iconographie et ses enjeux : représenter les monstres marins à travers les siècles

› 15:30 - 16:00 (30min)
Chercher à illustrer l'inconnu à la fin du XVIe siècle : les animaux marins de l'Atlantique Nord sur la route des Amériques, entre conservatisme médiéval et essais zoologiques
Grégory Wallerick  1@  
1 : Centre de recherches en histoire internationale et Atlantique  (CRHIA)  -  Site web
Université de La Rochelle : EA1163, Université de Nantes : EA1163
Chemin de la Censive du tertre BP 81 223 Nantes Cedex 3 -  France

La diffusion des connaissances relatives aux explorations vers le Nouveau-Monde bouleverse les convictions des lettrés. Les récits de voyages constituent l'un des principaux medias relayant les maigres informations obtenues au cours des traversées, et leur mise en image accélère et contribue parfois à créer une image pérenne de ces espaces marins et des animaux qui les peuplent. A la fin du siècle de l'appropriation des Amériques, l'œuvre publiée à Francfort par le graveur Théodore de Bry regroupe toutes les connaissances glanées lors de ces voyages, tout en conservant des éléments caractéristiques de son époque. S'appuyant tant sur un folklore médiéval que sur les Ecritures, ainsi que sur l'expérience des Anciens, les connaissances relatives aux animaux peuplant l'Atlantique nord apparaissent plus que lacunaires.

Au sein de sa collection de voyages, regroupée sous le terme des Grands Voyages, Théodore de Bry véhicule les informations obtenues, qu'il complète avec ses propres perceptions, issues de son expérience et de son outillage mental. Nous nous proposons, dans cette communication, d'établir les composantes chez ce graveur de l'objet « animal marin », tant sur les planches illustrant les récits de voyages que De Bry publie, que sur les cartes qui les accompagnent. Par ailleurs, certains animaux, comme le dauphin, illustré à la manière d'un dragon, figurent dans les bandeaux décorant les livres publiés. Ainsi, certaines représentations constituent des récurrences, tant dans leur forme que dans leur usage, alors que d'autres apparaissent telles des nouveautés, mettant en avant la diffusion d'un savoir d'un genre nouveau.



  • Poster
Personnes connectées : 1 Flux RSS