Imaginer, connaître, exploiter, de l'Antiquité à 1600
31 mai-3 juin 2017 Cerisy-la-Salle (France)
Samedi 3
Les produits de la mer : pêcher, consommer, transformer

› 14:30 - 15:00 (30min)
Géographie du hareng à la fin du Moyen Âge : les mers du Nord, des lieux de production ?
Frédérique Laget  1@  
1 : Centre de recherches en histoire internationale et Atlantique  (CRHIA)  -  Site web
Université de La Rochelle : EA1163, Université de Nantes : EA1163
Chemin de la Censive du tertre BP 81 223 Nantes Cedex 3 -  France

 La grande pêche hanrenguière fait son apparition dans les derniers siècles du Moyen Âge et se concentre dans les eaux septentrionales (Baltique, mer du Nord, Manche). Elle devient une manne pour les marchés urbains en demande de nourriture abondante et peu chère.

Nous commencerons par expliquer ce qui fait la particularité du hareng par rapport à ses congénères : son abondance et ses zones de pêche. Le hareng est un produit de masse à la fin du Moyen Âge dans le Nord de l'Europe et fournit des marchés essentiellement urbains. Cela suppose d'avoir en amont les techniques de pêche et de navigation suffisantes pour un tel ravitaillement. En cela, la pêche harenguière constitue une nouveauté car elle ne s'organise plus à l'échelle locale. Les lieux de la pêche prennent la forme d'une série de noeuds emboîtant entre eux différents parcours qui suivent la migration du poisson. Nous étudierons donc ces différents lieux de la pêche hauturière et leurs différents moments. A cette occasion, nous aurons l'occasion de constater que la pêche harenguière induit des explorations maritimes nouvelles, non seulement jusqu'à Terre-Neuve, mais également en profondeur, sous les fonds marins très mal connus des médiévaux jusqu'alors. La mer, et plus particulièrement la Baltique et la mer du Nord, où évoluent les bancs de harengs, deviennent alors une sorte d'"arrière-pays" maritimes des marchés urbains. Puis, lorsque les harengs sont débarqués, les pouvoirs publics prennent à leur égard nombre de dispositions (lutte contre la fraude, contre les règlements de comptes entre pêcheurs... ) qui montrent l'importance sociale du hareng. Tout cela contribue à la création d'un personnel spécialisé, donnant ainsi naissance au marin-pêcheur, concurrent nouveau du paysan-pêcheur qui évoluait jusqu'alors sur les rivages septentrionaux. De ce point de vue, les mers nordiques deviennent un nouveau centre géographique dans l'économie européenne.

En raison de ces évolutions, les pouvoirs publics (nous étudierons notamment le cas de la Flandre des ducs de Bourgogne) commencent à réglementer la pêche, à protéger les pêcheurs et à chercher à les attirer. De la réglementation des tailles de filets aux délimitations de zones de pêche, on peut noter l'émergence progressive d'une "conscience de la ressource" qui va de pair avec les concurrences entre pêcheurs et entre villes créées par la pêche harenguière. C'est donc à la fois une étude géographique des lieux de la pêche et une étude technique de ses moyens que nous proposons ici.



  • Poster
Personnes connectées : 1 Flux RSS